intérioriser

intérioriser

intérioriser [ ɛ̃terjɔrize ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1893; de intérieur, d'apr. extérioriser
Psychol. Ramener à l'intérieur, au moi; traduire en activité psychologique. Intérioriser un conflit.
Rendre plus intérieur (I, 3 o). Des principes « qui ont pour but d'intérioriser le jeu de l'acteur » (Artaud).
⊗ CONTR. Extérioriser, projeter.

intérioriser verbe transitif (de intérieur, d'après extérioriser) Garder pour soi un sentiment, une réaction, les contenir : Intérioriser sa colère. Rendre plus intime, plus profond : Un acteur qui intériorise son rôle. Faire siennes des opinions, des règles jusque-là étrangères ou extérieures, au point de ne plus les distinguer comme acquises : Il a complètement intériorisé le règlement.

intérioriser
v. tr.
d1./d Rendre plus intérieur (une émotion, un sentiment).
d2./d PSYCHO Ramener au moi. Intérioriser un conflit.
d3./d Faire sien (une opinion, un sentiment, une règle de conduite).

⇒INTÉRIORISER, verbe trans.
A. — Rendre plus intérieur, faire sien. Il évitait d'autant plus soigneusement de contester la sagesse dont il s'était doté qu'il ne l'intériorisa jamais (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 199). La plus grande œuvre romanesque de ce temps, celle de Marcel Proust, a pris le ton de Saint-Simon pour tout ce qui touche à l'univers des Guermantes, et il serait curieux d'étudier comment Proust a « intériorisé » ce style et, par là, découvert le sien (MAURIAC, Mém. intér., 1959, p. 170) :
... les perles admirables de Rachel rapprirent à Robert qu'elle était une femme d'un grand prix, il la caressa, la fit rentrer dans son propre cœur où il la contempla, intériorisée, comme il avait toujours fait jusqu'ici...
PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 164.
B. — PSYCHOL. Garder en soi, ne pas extérioriser. Intérioriser un conflit. Lors du déclin de l'Œdipe, on peut dire que le sujet introjecte l'imago paternelle et qu'il intériorise l'autorité avec le père (LAPL.-PONT. 1967).
Emploi pronom. Se replier sur soi, vivre mentalement. Elle s'extériorise en démarches précises au lieu de s'intérioriser en conscience (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 147).
Prononc. : [], [--]; (il) intériorise []. Étymol. et Hist. 1893 (BLONDEL, Action, p. 89). Dér. sav., d'apr. extérioriser, de intérieur; suff. -iser. Fréq. abs. littér. : 34.

intérioriser [ɛ̃teʀjɔʀize] v. tr.
ÉTYM. 1893, M. Blondel, in T. L. F.; de intérieur, d'après extérioriser.
Psychol. Ramener à l'intérieur, au moi; traduire en activité psychologique. || Intérioriser un conflit.
Rendre plus intérieur (I., 2.).
1 (…) Charles Dullin (…) a fondé une petite compagnie théâtrale dans le genre de l'Œuvre et du Vieux-Colombier, mais encore plus spéciale si possible. C'est à la fois un théâtre et une école où l'on applique des principes d'enseignement inventés par lui et qui ont pour but d'intérioriser le jeu de l'acteur.
A. Artaud, Lettres, À Mademoiselle Yvonne Gilles, 1921, Œ. compl., t. III, p. 120.
——————
s'intérioriser v. pron.
Devenir intériorisé (par le jeu de la réflexion, du sentiment). || Événements dont les effets s'intériorisent, influent sur la personnalité et la conduite.
2 (…) travail de transmutation, dans lequel les choses, toutes les choses se transforment et s'intériorisent en nous devenant intérieures et en devenant intérieures à elles-mêmes (…)
M. Blanchot, l'Espace littéraire, p. 181.
——————
intériorisé, ée p. p. adj.
3 (…) le malade, dans l'incapacité d'agir, est en quelque sorte séparé du monde extérieur, d'où le nom de schizophrénie proposé par Bleuler pour désigner ce syndrome, marqué aussi par des troubles importants de l'affectivité et une attitude de repliement sur soi-même, dans une pensée intériorisée et perdant le contact avec la réalité (…)
H. Baruk, Psychoses et Névroses, p. 26.
CONTR. Extérioriser.
DÉR. Intériorisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intérioriser — Intériorisation L intériorisation est une notion utilisée en sociologie et en psychologie, ces deux domaines l acceptant comme étant l ensemble des processus par lesquels certains éléments du monde extérieur sont intégrés au fonctionnement mental …   Wikipédia en Français

  • intériorisation — [ ɛ̃terjɔrizasjɔ̃ ] n. f. • 1899; de intérioriser ♦ Didact. Fait d intérioriser; aptitude mentale à s isoler du monde extérieur. ⇒ introspection, introversion. Psychan. Introjection. ⊗ CONTR. Extériorisation, projection. ● intériorisation nom… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉTHIQUE — Le propos de cet essai est de mettre au jour l’intention éthique qui précède, dans l’ordre du fondement, la notion de loi morale, au sens formel d’obligation requérant du sujet une obéissance motivée par le pur respect de la loi elle même. Si je… …   Encyclopédie Universelle

  • extérioriser — [ ɛksterjɔrize ] v. tr. <conjug. : 1> • 1870; de 1. extérieur 1 ♦ Psychol. Placer en dehors de soi la cause de (ce qu on éprouve). 2 ♦ Cour. Donner une réalité extérieure à (ce qui n existait que dans la conscience). ⇒ exprimer, manifester …   Encyclopédie Universelle

  • Friedrich Frobel — Friedrich Fröbel Friedrich Fröbel Friedrich Fröbel (né le 21 avril 1782 in Oberweißbach (Thuringe), mort le 21 juin 1852 à Marienthal) était un pédagogue allemand. Dans son œuvre maîtresse « Menschenerziehung » (De l’éducation de… …   Wikipédia en Français

  • Friedrich Fröbel — Friedrich Wilhelm August Fröbel Friedrich Fröbel (né le 21 avril 1782 à Oberweißbach (Thuringe), mort le 21 juin 1852 à Marienthal) était un pédagogue allemand. Dans son œuvre maîtresse « Menschenerziehung » (De l’éducation de l’homme)… …   Wikipédia en Français

  • Fröbel — Friedrich Fröbel Friedrich Fröbel Friedrich Fröbel (né le 21 avril 1782 in Oberweißbach (Thuringe), mort le 21 juin 1852 à Marienthal) était un pédagogue allemand. Dans son œuvre maîtresse « Menschenerziehung » (De l’éducation de… …   Wikipédia en Français

  • Théorie de l'attachement — Traduction à relire Attachment theory → …   Wikipédia en Français

  • BÉRULLE (P. de) — Célèbre de son vivant, Bérulle tomba dans l’oubli après sa mort et passa de mode assez vite. Ses Œuvres complètes publiées en 1644 ne connurent que deux rééditions au XVIIe siècle. Mais Henri Bremond a réhabilité, au début du XXe siècle, «le… …   Encyclopédie Universelle

  • FÊTE — La fête, ses acteurs et ses artifices, ses parures et ses techniques, ses réglementations et les espaces dans lesquels elle peut se dérouler, son temps spécifique se différenciant du temps de la quotidienneté, est devenue, depuis la fin des… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”